Se créer des super-réserves c’est avoir suffisamment de marge pour ne pas avoir à faire le pompier et éteindre plusieurs incendies à la fois, ce qui nous mets alors en haute tension d’énergie négative et ajoute du parasitages au parasitage.

Être donc pro-actif, anticiper les évènements, les impondérables et faire le ménage….

Mais c’est aussi et surtout se connaitre suffisamment pour savoir dans quelles circonstances ou dans quels domaines de vie nous avons davantage besoin de faire des super réserves… « le corps sait ».
C’est alors nos expériences de vie qui doivent nous apprendre ou mettre le curseur ; savoir comprendre, analyser et surtout changer pour ne pas reproduire : être à l’écoute de soi d’abord
Parce que dans certains cas c’est un véritable besoin que d’avoir des réserves et un réel confort qu’elles soient « super »
Cette notion de super-réserve parait un peu abstraite, prenons l’exemple de la panne d’essence :
vous êtes sur l’autoroute, votre jauge vient d’atteindre la réserve et le panneau indiquant la prochaine pompe est dans 2 kms…
Vous décidez alors qu’il vous en reste suffisamment pour attendre la suivante, hélas, arrivé à la suivante, il y a une rupture du carburant dont vous avez besoin et vous n’avez plus assez d’essence… je vous laisse visualiser l’état de stress dans lequel vous risquez de vous trouver à ce moment là!

En conclusion :
Être à l’écoute de son moi intérieur
Connaitre ses limites
Tirer des leçons de tout ce qui nous arrive
Se faire confiance
Veiller toujours à son bien-être
et les super-réserves se feront naturellement et sans même y penser….