Voici comment, lorsque nos émotions rencontrent nos stéréotypes, notre potentiel est subitement mis en veille :

Dans l’émission « les pouvoirs du corps humain » diffusée sur France2 mardi 17 mars 2015, il est expliqué comment les stéréotypes influencent notre cerveau, donc nos pensées et donc nos comportements.

Les stéréotypes sont des raccourcis, des automatismes dans notre cerveau qui vont guider nos pensées et nos comportements à notre insu par des associations d’idées :
Par exemple : les filles sont moins bonnes en mathématiques que les garçons.

Une expérience a été menée avec des élèves de 6ème (test réalisé sur 600 élèves de niveau et d’origine sociale différents) en leur demandant de visionner et mémoriser une figure géométrique complexe et de la reproduire sans modèle :

Au 1er groupe, l’exercice a été annoncé comme étant un test de géométrie
Au 2è groupe, l’exercice a été annoncé comme étant un test de dessin

Les filles réussissent mieux le test lorsqu’il est annoncé comme étant un test de dessin alors qu’elles perdent 2 points sur 20 lorsque le test est dit, de géométrie…

Dans le cerveau, l’émotion négative provoquée par le stéréotype disant « que les garçons sont meilleurs en math que les filles » perturbe la capacité de raisonnement par l’induction de l’émotion provoquée par la peur de l’échec.

La culture infiltre l’esprit, et les idées véhiculées par notre environnement peuvent s’ancrer dans notre cerveau et modifier notre comportement et ainsi affecter notre potentiel.

Il en va de même avec les croyances limitantes qui sont transmises dans notre éducation, nos cultures ou bien généralisées à la suite d’une seule et unique expérience négative.

Il est possible et souhaitable de casser ces croyances pour vivre de nouvelles expériences et élever son potentiel!